lunes, noviembre 07, 2005

Luisiana y París, ah, el corazón de oriente

Versión en francés

La France paye aujourd'hui son arrogance. Aux yeux du monde, son fameux modèle d'intégration est en train de partir à vau-l'eau... La vengeance est un plat qui se mange froid. Les Américains n'oublieront jamais les propos peu flatteurs tenus sur leur pays et leur société au moment de la guerre en Irak et du passage du cyclone sur la Louisiane.

Leur analyse n'est pourtant pas dénuée de perspicacité. Elle souligne l'échec de quarante ans de politique. Si la France n'est pas en guerre, elle est plongée dans le bourbier de ses incohérences, de ses contradictions. Trop souvent, la démagogie l'a emporté sur la raison pour régler le problème dit des banlieues. De plans d'urgence en programmes de rénovation, les moyens ont rarement suivi les intentions. Surtout, il est illusoire de penser que quelques mesures techniques donneront fierté et espoir à nombre de Français issus de l'immigration que trop de discours lénifiants ont davantage présentés en victimes qu'en citoyens responsables.

L'islam est-il au coeur des violences actuelles ? Pas qu'on sache. La solution semble être plutôt dans la réaffirmation des droits et devoirs de chacun, et communs à tous.

Versión en inglés

France is paying for its arrogance. In the eyes of the world, our famous model of social integration is going down the drain... Vengeance is a dish best served cold. America will never forget the criticisms of its society during the Iraq war and after the hurricane in Louisiana.

But their criticism is not entirely unjustified. It underlines 40 years of political failure... Too often, ideology has trumped pragmatism in dealing with the problems of the suburbs. Plans to rebuild and renovate have not been followed up with money. In particular, it is misguided to think that tweaking around the edges would give pride and hope to the descendants of French immigrants, who have too often been soothed by speeches presenting them as victims rather than responsible citizens...

Is Islam at the heart of the current violence? Not as far as one can tell. The solution seems to lie in reaffirming everyone's rights and responsibilities.

Fuente: Le Figaro